Belles réflexions sur le patrimoine minier

Cité des electriciens bardage aléonard rouge rubis Panorama
La rénovation et la reconversion de la Cité des Electriciens de Bruay-la-Bussière (62) par l'atelier d'architecture Philippe Prost (AAPP) donne une place toute particulière à la tuile émaillée.

Terre cuite en terre noble

Avant d'accueillir le tournage de Bienvenue chez les Ch'tis, ce quartier a été l'un des premiers corons du pays minier des Hauts-de-France. Parallèlement à la rénovation de la cité existante, un nouveau bâtiment a été ajouté sur le site, respectant l'architecture des barres de coron. Destiné à abriter le Centre d'Interprétation du Paysage Minier, il arbore un habillage tout à fait étonnant, composé de tuiles Aléonard Émaillées Rubis à la fois pour la toiture et pour la façade. Ce matériau réfléchit la lumière changeante de la région mais témoigne aussi de questionnements plus généraux sur la conservation de notre patrimoine industriel. Pour Lucas Monsaingeon, chef de projet chez AAPP, « la tuile permet de conjuguer formes traditionnelles et notes plus contemporaines ». L'idée a donc consisté à suivre les règles de construction des corons du XIXème siècle, avec des failles de lumière qui rappellent l'emplacement des murs porteurs, tout en réinventant l'aspect extérieur.

Une réalisation tout en nuances

La tuile émaillée recouvre harmonieusement l’ensemble, qui semble sortir de l'atelier d'un céramiste,  avec rouge à la fois intense et brillant. Le fort recouvrement des tuiles restitue l'aspect originel, le format et le panache naturel des briques. Lucas Monsaingeon évoque la « vibration qu'apportent ces nuances de rouge dues au travail réalisé à la main ». Il salue la pose très subtile des tuiles par les couvreurs expérimentés de la société Carré René.

Un geste de création

Le bâtiment accueillera également quatre résidences d'artistes où le glaçage rouge s’accordera naturellement avec l'activité de ses occupants. Le soleil et les nuages jouent avec l'émail, faisant varier sans cesse les reflets et les coloris, les ombres et les lumières. Pour l'architecte, il fallait « un geste de création dans cette rénovation, tout en respectant sa vocation patrimoniale. Cette ambition explique le choix de la tuile émaillée plutôt que la brique omniprésente dans le Nord. D'ailleurs l'émail existe en pays minier, notamment en pièces décoratives insérées dans les toitures en tuiles ou dans les briques de façades de maisons cossues. La tuile Aléonard Émaillée Rubis donne vie au nouveau bâtiment : il vibre avec les passages nuageux et offre d'infinies variations au visiteur quand il se déplace. » Ou comment donner une nouvelle noblesse à notre histoire ouvrière.

Résumé

  • Tuile Aléonard Émaillées, le mariage entre traditionnel et contemporain
  • Un panache naturel pour retrouver l’aspect originel
  • Infinies variations de rouges pour redonner vie à un bâtiment de notre histoire

Zoom chantier

Type de travaux : Rénovation de bâtiments
Architecte : Atelier d'architecture Philippe Prost (AAPP)
Entreprise de pose : Société Carré René
Produits : Tuiles Aléonard Emaillées Rubis
Quantité : 760 m²

Voir d'autres savoir-faire