Réalisation Centre socio-culturel Molsheim (67)

La terre cuite : des qualités esthétiques

Performances énergétiques, entretien minimal, longévité exceptionnelle : tout le monde connaît la terre cuite pour ses performances, quelles en sont les qualités esthétiques ?

Performances énergétiques, entretien minimal, longévité exceptionnelle : tout le monde connaît la terre cuite pour ses performances. Pourtant, un autre aspect de ce matériau séculaire rencontre un succès grandissant : ses qualités esthétiques. En brique d’architecture ou en tuile, les innombrables formes, formats, coloris et finitions qui existent offrent une grande liberté de création architecturale.

Une longue tradition de créativité

Lorsqu’on parcourt nos régions, rien ne ressemble moins à une toiture traditionnelle qu’une autre toiture traditionnelle. Sans compter les particularités des façades. Pourtant, ces réalisations caractéristiques ont souvent un point en commun : la terre cuite, matière avec laquelle elles sont fabriquées. C’est un fait : des tuiles plates qu’on trouve sur les toitures de l’Est de la France aux tuiles utilisées dans le Sud, la terre cuite offre sa richesse esthétique aux architectes depuis des siècles !

Collège Nathalie Sarraute, Aubagne (13)

Bardage Barro Argeton réalisé sur un collège

Des façades personnalisées et originales

La grande variété des textures, des coloris et des dimensions des briques d’architecture, ainsi que celle des assemblages, des appareillages et des joints permettent aux concepteurs d’individualiser chaque projet architectural, afin de répondre à toutes les aspirations des clients ou aux contraintes locales. Le tout sans oublier les propriétés mécaniques et thermiques des briques en terre cuite, pour des façades esthétiques qui n’ont pas oublié d’être performantes. 

Centre socio-culturel de la ville de Molsheim (67)
Bardage Barro Argeton réalisé sur un collège, vue en détail

Des toitures élégantes et uniques

C’est certainement en couverture que les qualités esthétiques de la terre cuite révèlent toute leur envergure. Qu’il s’agisse ici de conserver un ancrage régional ou au contraire de s’affranchir de ces codes traditionnels pour donner aux bâtiments une apparence plus contemporaine, les tuiles s’adaptent à toutes les envies et à tous les projets , offrant aux architectes des possibilités de création quasi-illimitées. L’achitecte Thomas Goldstein en a fait l’expérience en optant pour la tuile plate Pontigny d’Aléonard, à ses yeux « la plus belle tuile du monde » pour apporter une « touche de tradition » à une superbe demeure contemporaine alsacienne.

Voir d'autres tendances