Une des carrières d'argile Wienerberger

De la carrière au produit fini : quel processus de fabrication pour la terre cuite ?

Présente en quantité abondante, facilement accessible, extraordinairement résistante, étanche et durable, la terre cuite est un véritable cadeau de la nature. En retour, Wienerberger minimise au maximum l’impact de son activité sur l’environnement, de l’extraction jusqu’à l’expédition.

La terre cuite : Une extraction respectueuse de l’environnement

L’exploitation des carrières d’argile fait l’objet d’un cadre réglementaire strict (étude d’impact environnemental sur la faune, la flore, les nuisances sonores, l’eau) et implique le suivi d’un cahier des charges de réhabilitation du site après exploitation. Nous allons plus loin encore en signant la charte de l’UNICEM (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction), mais également des conventions de partenariat avec l’ONF, comme à Seltz (67) par exemple.

La carrière de Kesseldorf (67)

Des implantations éco-performantes

Afin de limiter l’empreinte écologique de la transformation de l’argile, les usines sont implantées à proximité des carrières et des clients. Résultat, les transports de l’argile ou des produits finis génèrent moins d’émissions de CO2 ; et cela fait partie de nos engagements en matière de développement durable.

Vue du ciel de l'usine de Seltz (67)

Une utilisation intelligente des énergies

Les différentes étapes de production requièrent du gaz et de l’électricité mais leur utilisation est réduite chaque année. Mieux : les gaz issus de la cuisson passent dans des échangeurs pour récupérer les calories nécessaires au séchage des produits puis sont filtrés avant leur évacuation dans l’atmosphère. Quant aux déchets de produits secs et cuits, ils sont inertes et utilisables directement ou broyés pour du remblai, ou sur des terrains de tennis en terre battue.
 

Des produits fini Terca

Des sites respectés et préservés

Sur chacune des carrières d’argile exploitées, tout est mis en œuvre pour respecter et préserver la biodiversité. Sur le site de de Kesseldorf (67) par exemple, la collaboration entre le géologue de la carrière, notre responsable environnement et le représentant de l’office national des forêts ont conduit à la création d’un site écologique remarquable. Ce dernier comporte un étang offrant un espace privilégié pour de nombreuses espèces comme les cygnes tuberculés, les bernaches du Canada ou encore les crapauds sonneurs à ventre jaune.

Voir d'autres tendances