Un monolithe complexe

Agence La Perriere Terca
Les 2 associés de DDL Architectes, Gwen David et Joann Le Corvec, ont choisi la brique longue Cassia Noir Graphite pour rendre la façade de leur bâtiment plus riche et plus vivante. Celle-ci dialogue avec le passé de Lorient, ville bretonne détruite à 98% lors de la seconde guerre mondiale.

Pour que brique rime avec unique

Encastré entre deux immeubles de l'avenue de la Perrière, le bâtiment abrite au rez-de-chaussée un restaurant avec terrasse et l'agence DDL Architectes en R+1 et R+2. Pour ce projet, les architectes souhaitaient comme isolation extérieure une vêture minérale. Pour Joann Le Corvec, « une brique longue s'avérait idéale pour souligner la forme horizontale du bâtiment, rappelant les pierres longues et schisteuses de la Bretagne ».

Et c'est chez Terca qu'il a trouvé la solution avec la variante Noir Graphite de la brique Cassia. Outre sa longueur, le fait qu'il faille la briser en deux sur le chantier garantissait l’aspect unique de chaque brique, l'ensemble s'apparentant à un monolithe minéral jouant avec des décrochements successifs.

Conjuguer modernité et moucharabieh

Le principe du moucharabieh ou du « mur claustra » selon Gwen David, consiste à installer une alternance entre baie vitrée et mur travaillé, même si l'ensemble est 100% vitré avec des poteaux poutres. « Les vitrages ouvrants, cachés par le mur claustra, participent à la régulation bio-climatique en été. Non seulement, ils procurent de l'ombre à l'intérieur mais ils cachent des vitrages ouverts la nuit en façade est et ouest pour créer un courant d'air naturel.
Résultat : cette ventilation nocturne permet d'économiser l'installation d'une climatisation. »

Une pose dans les règles de l'art

 
Une pose dans les règles de l'art
Une fois la brique choisie, il a fallu trouver un professionnel capable de bien la poser. Pour Joann Le Corvec, ce fut une opportunité de rencontrer Eric Four, maçon rennais formé aux Compagnons de France. Sur la base de crayonnés de l'agence, il a réalisé des prototypes qu'il a ensuite reproduit sur les façades, apportant ce réalisme artisanal au moucharabieh.
Au final, ce monolithe sombre s'avère plus complexe quand on s'en approche, avec des briques accrochant différemment la lumière, créant une réelle vibration. Pour Gwen David, il apporte un « effet Soulages » avec ces cassures de briques, le noir graphite donnant à voir le blanc de la lumière.

Zoom chantier

  • Architectes : DDL Architectes
  • Entreprise de pose : Eric Four Maçonnerie
  • Produits :  Brique longue Cassia Noir Graphite Terca
  • Photographe : Patrick Miara
  • Surface : Le projet est construit avec 11 000 briques en terre cuite. Les parties pleines représentent 195m² et sont composées de 40 éléments/m² soit 7800 briques. Les parties en claustra couvrent 115m² de façade et sont constituées d’environ 28 éléments/m² soit 3200 briques.

 
 

Voir d'autres savoir-faire